Twitter Instagram

LA FIGUE : UN FRUIT EXPERT EN SANTÉ


La figue a un pouvoir antioxydants et anti-inflammatoire très élevé.

Ses antioxydants (lycopène, lutéine, bêta-carotène) sont capables de neutraliser les radicaux libres du corps et de stimuler la multiplication des cellules du système immunitaire.


870E7AA2-2762-451B-9085-B7866F1ADDEC.jpeg

La consommation de produits riches en antioxydants et anti-inflammatoires peut contribuer à prévenir les maladies cardio- vasculaires, certains cancers et maladies chroniques.

La présence en lutéine participe à prévenir les maladies oculaires (cataracte, DMLA)

Les apports santé de la figue s’expliquent aussi par la qualité et quantité de fibres, minéraux et vitamines qu’elle offre.

La figue a plein d’autres qualités :

  • Fibres : garanties d’un système digestif sain
  • Vitamine A : indispensable à la vision, protectrice de la peau
  • Vitamine C : fortifiante, stimulant immunitaire
  • Vitamine E : fait partie des antioxydants recommandés pour aider le corps à lutter contre les risques de cancer (avec la vitamine C, le sélénium et les oméga3)
  • Vitamines du groupe B : impliquées dans la production d’énergie
  • Potassium : essentiel au bon état des muscles et du système nerveux. Il contre l’acidification des tissus. Comme si cela ne suffisait pas, il joue un rôle dans le bon fonctionnement des reins, des os, de la fonction cardiaque et de la pression artérielle
  • Calcium : important dans la formation et la solidité des os, des dents et le maintien de la fonction cardiaque. Il joue un rôle dans la contraction de nos muscles, les sécrétions hormonales et la transmission des influx nerveux
  • Fer : anti coups de mou
  • Magnésium : essentiel à notre bonne forme physique et morale. Puissant anti stress, Il agit sur le système nerveux, prévient les crampes, joue un rôle anti allergique et anti fatigue
  • Phosphore : l’allié des os, des dents, anti fatigue, essentiel au fonctionnement du cerveau et du système nerveux
  • Manganèse : indispensable au bon fonctionnement cérébral
  • Sélénium : L’oligoélément anti vieillissement

A consommer :

Pour les enfants : excellente par son apport en oligoéléments et en calcium. Parfaite pour le goûter. Son goût très sucré est très apprécié des enfants et bien meilleur pour eux que n’importe quel sucre industriel contenu dans les bonbons ou autres sucreries.

Pour les sportifs : elle apporte de l’énergie.

Dans le cadre d’un régime santé : les figues ne sont pas caloriques et leur teneur en fibres permet d’être rassasié rapidement et avec une petite quantité de figues.

Pour les femmes enceintes : le bébé en a besoin pour le développement de son système immunitaire, sa vue, ses cellules

En bio absolument !

D’autant que c’est dans sa pelure que sont répertoriés la majeure partie de ses vitamines et minéraux.


Bon à savoir:


Il est bon d’associer la figue à une noix car les antioxydants sont mieux absorbés avec un peu de lipide.

La figue peut être conservée au réfrigérateur plusieurs jours délicatement lavées et enveloppées d’un torchon. Elle peut aussi être congelées entière pour quelques mois

Pour bénéficier toute l’année des bienfaits de la figue optez pour les figues séchées qui ont encore une bonne capacité antioxydante.

La confiture de figue est aussi une bonne solution pour bénéficier des apports santé de la figue mais attention aux sucres ajoutés. Faites votre confiture vous même ou essayez de trouver des « préparations aux fruits » avec des figues car elles sont sans sucres ajoutés.

Pour ceux qui ont les intestins fragiles ou les intestins irritables il s’agit de bien la mâcher et de ne pas excéder 2 figues par jour. La difficulté vient des petits grains contenus dans sa chaire.

Eviter aussi le suc d’apparence laiteuse qui peut se trouver près de la queue car il peut entrainer des irritations. Il suffit d’éplucher la figue à cet endroit.

La figue aide à lutter contre les épisodes de constipation, mais compte tenu de leur forte teneur en fibres insolubles elles peuvent irriter les intestins fragiles et provoquer des ballonnements. Pour éviter ces désagréments, mâchez les longuement ou, mieux, consommez les cuites. La cuisson permet de rendre les fibres plus douces.